BIO.....
"Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles"

  C'est l'histoire d'un p'tit gars qui naît dans les années cinquantes, cette  période où les tracteurs remplacent les chevaux, et où mon père, Maréchal Ferrant, doit quitter sa terre pour venir chercher du travail à « la Capitale ».
Je suis alors tout "bout d'chou", avec une soeur plus âgée de trois ans, lorsque mon père se fait embaucher dans les forges d'Yvry. Ma mère trouve un emploi de concierge à deux pas du cirque Medrano à Pigalle. C'est là que tout commence dans ma passion pour le cirque et surtout pour les clowns. Les copains d'école me surnomment Gaston, je garderai ce nom pour mon clown à moi, celui que je garde à l'intérieur (bien au chaud prêt du coeur) et qui me fait déjà signe.


  Quelques années plus tard, nous déménageons, et autre signe du destin, nous nous installons tout prêt de la grande salle de Musik Hall « L'HALAMBRA »,  non loin du célèbre cirque d'Hiver. Bien plus tard, j'apprend que dans cette rue à été construit le tout premier cirque à Paris ; les vibrations sont là.
Ce sont donc mes premières années bercées par les grands clowns que sont ZAVATTA, LES BARIOS, GROCK , mais aussi d'autres grands artistes comme Fred ASTAIRE. Je me dis « quand je serai grand, je veux être comme çà, faire rire, sourire, rêver et émouvoir ; toute ma vie sera construite pour réaliser ce rêve de gosse.

Au début de mon adolescence, mon père à l'heureuse idée de travailler pour une compagnie aérienne qui me permet de voyager presque gratuitement autour de la planète. Mes études, dèjà peu brillantes, en prennent un sacré coup, car  j'entreprend de chercher des « petits boulots » tres tôt pour me permettre d'aller un peu partout en Europe mais aussi aux Etats Unis, au Japon et dans les îles du Pacifique.
  Mes seules notes scolaires « montrables » étant celles concernant la musique,  je décide donc de m'inscrire dans un Conservatoire pour apprendre la Flûte  traversière.


Muni d'un diplôme de comptable, je vis donc de nombreuses années entre des emplois d'Intérim me permettant à chaque fois de partir au loin rencontrer d'autres personnes, d'autres civilisations. La musique et l'humour sont toujours mes meilleurs moyens pour prendre contact avec les autres et surtout les demoiselles.


L'Amour m'emmène alors vers la Bourgogne où je me met également à apprendre le saxophone. Je joue alors dans toutes sortes de groupes, allant de la musique traditionnelle aux groupes de Jazz les plus novateurs. A chaque expérience musicale,  j'éprouve toujours le besoin de placer de l'humour entre mes notes de musique, c'est plus fort que moi.
Arrivant vers la trentaine, je décide alors de prendre un tournant dans ma vie en entrant dans une école d'Animateur socio culturel pendant deux années où nous apprenons, entre autre, l'art du théâtre et du clown.
Diplôme d'Etat en poche, je pars avec ma nouvelle compagne vers l'Ile de NOIRMOUTIER où je deviens responsable d'animation d'un village vacances. Je crée alors mes premiers spectacles de clown.

Lassé des visites en autocars vers les caves du Muscadet, et autres soirées LOTO, je trouve un emploi d'Animateur auprès de personnes handicapées mentales à Morlaix dans le Finistère (BRETAGNE) ; ce métier me passionne et je décide de crèer le groupe de musique « ARCANE » avec des personnes autistes, psychotiques et trisomiques ; je réfléchi longuement sur les méthodes pédagogiques de musique avec ces personnes avec lesquels nous  faisons de nombreux voyages (même jusqu'en Tchéquie).
Pendant plus de quinze années, je partage mon temps entre cette activité d'accompagnement et mes spectacles de Clown qui ont de plus en plus de succès.
Gaston devient Gaston BLUTT, le verbe blutter signifiant extraire du son avec de la farine ; le son : la musique, la farine : la maquillage de clown ; je ne pouvais pas mieux trouver d'autant plus que j'aime faire des fulles avec ma blutt (petit arrangement clownesque de, bulles avec ma flûte).

Je m'initie aux différentes techniques de mime, de jonglerie, de jeux de bulles,  je découvre et j'apprend à jouer de nouveaux instruments (concertina, cloches, scie musicale ...) et me passionne pour la fabrication d'instruments bizzares (arrosoirophone, bouteilloflûte, bluttophone ....).

Ce succès grandissant me fait décider de prendre le « fameux » statut d'intermittent du spectacle, mais je ne coupe pas les ponts avec le monde du social avec lequel j'ai des demandes d'écoles d'éducateurs pour proposer des sessions d'Art Clownesque.


Ma vie s'écoule donc maintenant entre catherine ma compagne et bricolo-couturière de GASTON BLUTT, mes deux grands enfants, mes différents spectacles solo ou avec mon ami Kevin, mes déambulations d'Homme-Orchestre, les formations et tous ces multiples projets que j'ai pour ces prochaines années.

Parmi ces nouveaux projets :

- "PHILIBERT ET SON OURS  NAC'H" (version burlesque des montreurs d'ours)  ; ainsi le clown se met dans une peau d'ours et joue des airs du moyen âge à la cornemuse et au chalumeau pour tous les festivals médiévaux qui existent partout en France et à l'étranger ; mais,  est-ce un homme (Kevin) montreur d'ours, ou un ours montreur d'homme ?.

- "LE MOINE GONTRAND" autre proposition médiévale en solo de l'ancêtre de "Gaston Blutt"



- "LES MOINES KERRIEN"  médiéval rigolo avec mon copain Guiom

- "SIMONE EDGARD FOUNKEL"
 Trad amusant avec ma copine Valérie.

Toujours en essayant de rester fidèle à la célèbre phrase d'Henry MILLER " LE CLOWN EST UN POÊTE EN MOUVEMENT", et de continuer à grandir en gardant "les pieds sur terre et la tête dans les étoiles".

SOMMAIRE